Comment rester en télétravail après le Covid-19 ?

written by

Date

8 juin 2020

Category

Non classé

Le télétravail était une pratique marginale en France. Pourtant, pendant le confinement c’était plus de 5 millions de français qui le pratiquaient, d’après la ministre du Travail Muriel Pénicaud.

Certains l’ont détesté, d’autres ont trouvé un mode de travail qui les correspondait. Vous êtes de ceux-là et vous aimeriez restez en remote ? Suivez ma méthode pour savoir comment rester après le Covid-19.

1. Que dit le code du Travail et le gouvernement ?

La ministre du Travail a rappelé au micro de BFM le 4 mai dernier :

« le télétravail depuis les ordonnances “travail” de 2017, c’est un droit du salarié ».

On peut dire que la réponse laisse peu de place au doute ! Il incombera à l’employeur de prouver que le télétravail engendre un problème au sein de l’entreprise, si toutefois il ne trouve pas d’accord avec le salarié. En effet, la ministre du Travail ajoute :

« Si le poste peut se faire en télétravail, c’est à l’employeur de prouver, d’expliquer pourquoi ce n’est pas possible pour des raisons de service. Donc si une personne est déjà en télétravail, ça veut dire qu’elle peut télétravailler et a priori, elle devrait pouvoir continuer. Il faudrait vraiment une raison impérative de son employeur pour ne pas continuer ».

En conclusion, on peut comprendre que si vous êtes actuellement en télétravail et que le système fonctionne, il n’y a aucune raison pour que vous ne le restiez pas après le confinement. De plus, l’État confirme sa volonté de conserver au maximum le télétravail même après le 11 mai.

Si votre employeur vous demande de revenir au bureau, il devra également s’assurer que les mesures de sécurité ont bien été prises et sont suffisantes. Pour cela, le protocole national de déconfinement du ministère du Travail devra être suivi et respecté à la lettre.

Le gouvernement privilégie donc le télétravail même alterné. La ministre du Travail conseille également aux entreprises et aux syndicats de se consulter et de développer ensemble un mode d’emploi du télétravail. Une sorte de guide qui devrait faciliter la mise en œuvre à l’échelle nationale. Le but de ce guide est de prendre en compte les besoins des salariés et des entreprises.

2. Comment demander à votre employeur de rester en télétravail ?

Tout le matériel est déjà installé chez vous

Vous avez travaillé depuis chez vous durant 8 à 9 semaines. Tous les outils nécessaires à votre fonctionnement ont été fournis, certaines nouveautés ont été adoptées au sein de votre équipe. Si vous souhaitez rester en télétravail après le Covid-19, c’est un argument à utiliser lors des négociations ! Cela pouvait être un sérieux frein avant la crise du coronavirus, mais les entreprises ont été dans l’obligation de s’adapter. Alors, utilisez cette nouvelle organisation à votre avantage, le matériel et les méthodes sont déjà là.

Vous avez gagné en productivité

Certains l’ont vécu comme un calvaire, mais ils sont une minorité. Lorsqu’on sait que 62 % des français aimeraient continuer le télétravail après la crise (étude Deskeo), on peut se dire que le remote a plu ! Parmi les raisons qu’avancent les sondés, on trouve :

  • pouvoir travailler au calme (27 %) ;
  • s’organiser plus librement (19 %).

Beaucoup ont réalisé que le fait de travailler seul leur permettait d’être plus concentrés et plus productifs. C’est un argument de poids si vous pouvez prouver que vous avancez de manière plus efficace et qualitative ! Alors, n’hésitez pas à mettre votre aisance en avant.

Vous avez tenu vos engagements pendant le confinement

Rappelez à votre employeur tous les dossiers, projets et autres tâches menés à bien durant votre temps de télétravail. Il y a eu des dossiers importants clôturés et des deadlines respectés ? Exposer les faits de manière claire et précise.

Enfin, évoquez l’aspect pratico-pratique :

  1. Diminution, voire élimination, du temps de trajet diminué
  2. Plus de bien-être au travail
  3. Une meilleure concentration (être « au calme »)
  4. Davantage d’autonomie.

Ce n’est pas ce qui importera le plus à votre employeur, mais ces aspects pèsent aussi dans la balance et finiront de le convaincre du bien-fondé de votre démarche. Après s’être assuré que le travail est bien fait et de manière efficace, votre employeur considérera votre épanouissement.


Plusieurs facteurs rendent la pratique du télétravail favorable. D’une part, le gouvernement qui incite à la prudence et à la mise en place de mesures de sécurité pour les salariés. D’autre part, il existe maintenant un précédent causé par le confinement. Vous avez donc une expérience du télétravail, exploiter-la pour négocier un ou deux jours de remote par semaine.

Si vous avez besoin de vous conseiller sur le travail en remote, n’hésitez pas à demander un entretien gratuit.

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT