Changer de travail quand on est en CDI

written by

Date

16 juin 2020

Category

Non classé

Cet article tombe un peu à pic après toute cette période de crise liée au Covid-19. Cependant, c’est une question que je trouve assez intemporelle. Comment changer de travail quand on est en CDI ? Quelle méthode pour faire la transition en douceur ? Comment quitter un CDI sans perdre ses droits ? Mes réponses vous seront utiles (je l’espère), quelle que soit la période où vous lirez cet article.

Avant d’agir, il faut faire le point !

Est-ce le bon moment pour changer d’emploi ? Les problèmes que vous rencontrez sont-ils liés de manière intrinsèque à votre poste actuel ? Autant de questions qu’il faut se poser avant de dire « bye-bye » à votre employeur.

Il y a des signes qui ne trompent pas ! L’important est de savoir les détecter et de trouver le courage pour préserver votre bien-être au travail.

heureuse-travail-epanouie

Voici quelques pistes à creuser pour effacer vos doutes et foncer :

  • Vous n’êtes vraiment plus motivé ! Votre job ne vous fait plus du tout rêver. Vous vous ennuyez sérieusement et vous mettez deux fois plus de temps à clôturer un projet. Le bore out existe et peut faire autant de mal à la santé que le burn out.
  • Votre corps vous parle et ça fait mal… Si l’on sait écouter nos signaux physiques, ils peuvent être très instructifs.
  • Vous ne vous reconnaissez pas dans les valeurs de l’entreprise. Selon la pyramide de Maslow, le besoin d’appartenance arrive en troisième position ! Ne négligez pas ce pan très important pour une vie professionnelle épanouie.
  • Vous ne trouvez plus le sens de votre travail ni son utilité. Cela fait partie de nos aspirations les plus profondes. Ne passez pas outre ses signaux d’alerte.
  • Vous attendez le week-end comme le Graal. Le dimanche soir, c’est la déprime quand vous pensez à la semaine qui arrive.
  • Votre intuition vous dit que c’est le moment… Tout simplement !

Vous êtes sûre de vous ? Quelques règles doivent être respectées pour changer de job dans les règles de l’art.

Rompre son CDI correctement

Il existe plusieurs manières de mettre fin à son contrat de travail. Notamment, des méthodes plus ou moins « brutales » et avantageuses pour le salarié. Bien évidemment, il faudra vous adapter à votre situation et à vos relations avec l’entreprise.

La démission pure et simple

Vous vous sentez mal dans votre travail ? Vous n’avez pas envie de démarrer des négociations avec votre employeur ? Une lettre de démission reste le moyen le plus simple et le plus rapide pour quitter votre poste. Il est judicieux d’opter pour cette solution lorsque vous avez une promesse d’embauche.

En effet, une démission vous interdit le droit aux allocations chômage. Une aide qui peut être utile si vous ne réussissez pas à rebondir après la fin de votre contrat. Vous aurez également une période de préavis, sauf si vous avez négocié avec votre employeur !

La rupture conventionnelle

Partir avec une rupture conventionnelle est l’une des meilleures options possible pour changer de travail quand on est en CDI. Surtout si vous n’avez pas de certitude sur votre prochain emploi.

Cependant, la manœuvre peut être délicate si vous n’êtes pas tout à fait en bons termes avec votre employeur. Il faut faire preuve de diplomatie pour effectuer votre demande et espérer qu’elle soit acceptée. Néanmoins, beaucoup de chefs d’entreprise sont très compréhensifs et accordent la rupture conventionnelle sans résistance.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’allocation chômage, rendez-vous sur le site de Pôle Emploi.

Le licenciement (provoqué)

Provoquer volontairement son licenciement… est une fausse bonne idée ! Les indemnités de licenciement et l’allocation d’aide au retour à l’emploi peuvent faire envie. Mais je vous déconseille fortement de succomber à l’appel. C’est une grande prise de risque que de pousser votre employeur à vous licencier. Principalement pour votre propre réputation dans votre secteur d’activité, en tant que salarié ! Il vaut toujours mieux tenter d’être conciliant.

Changer ses conditions de travail

Quitter votre CDI n’est peut-être pas la solution pour vous. Envisagez d’autres options qui vous permettront de faire une pause à moyen terme. Parfois il suffit même d’une augmentation ou de changer les conditions de votre contrat de travail.

Faire une pause pour souffler

Vous avez un projet entrepreneurial ? Vous souhaitez reprendre des études ? Songez à la possibilité de bénéficier d’un congé. Vous conserverez ainsi votre poste et pourrez le réintégrer une fois la période de congé passée.

  • Le congé individuel de formation ou projet de transition professionnelle. Il vous permet de quitter votre poste pendant un an maximum pour suivre une formation. Vous devez répondre à certaines conditions d’ancienneté dans l’entreprise. En plus, vous serez rémunéré pendant la durée de votre congé !
  • Le congé sans solde. Il est possible uniquement si vous avez mis de l’argent de côté. C’est souvent ce que le salarié utilise pour partir en tour du monde ! Attention, l’employeur n’est pas obligé de l’accepter, alors demandez gentiment !
  • Le congé sabbatique. Il suspend votre contrat pendant une durée donnée. Vous y avez droit au bout d’un certain nombre d’années d’ancienneté. Mais d’autres conditions doivent être respectées. Par contre, vous ne serez pas payé pendant toute la durée de ce congé.
  • Le congé pour création ou reprise d’entreprise. Vous pouvez aussi bénéficier d’une période de travail à temps partiel. À vous de voir ce qui vous convient le mieux.

Il existe beaucoup d’options pour changer de travail quand on est en CDI. Parfois, il n’y a aucune raison d’être radical ! Un congé ou un changement sur votre contrat suffisent. Mais si vous ressentez le besoin pressant de changer d’air, foncez ! Toujours en respectant les règles de base pour ne pas vous mettre en danger.

Vous avez besoin de vous faire accompagner ? Demandez votre entretien gratuit !

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT